différences

l'ange chanta - Unknown Artist
00:00 / 00:00

Voici une liste des différences principales entre orthodoxes et catholiques. Mieux se connaître est un préalable à toute communion :

  • Filioque : pour les orthodoxes, le Saint-Esprit procède du Père alors que pour les catholiques (Credo de Nicée-Constantinople), le Saint-Esprit procède du Père et du Fils (modification du Credo de Nicée-Constantinople à l'époque de Charlemagne)

 

  • Ecclésiologie : pour les orthodoxes le mode de gouvernement de l'Eglise est basé sur le rôle central de l'évêque (puis le concile régional et éventuellement le concile oecuménique, selon le sujet à traiter) ce qui donne une organisation décentralisée alors que pour les catholiques l'organisation est pyramidale et toute l'autorité provient du Pape, évêque de Rome

 

  • Infaillibilité du Pape : du précédent point provient celui-ci et le lecteur devinera comment se positionnent les orthodoxes face à ce dogme récent du catholicisme

 

  • Immaculée Conception : il faut toujours se rappeler que cet autre dogme récent dans le catholicisme ne concerne pas la "conception" de Jésus-Christ (qui est bel et bien immaculée) mais la "conception" de Marie qui, pour les orthodoxes, ne peut être immaculée sans réduire l'humanité essentielle de celle qui deviendra la Mère de Dieu

 

  • Liturgie : la liturgie romaine (catholique) a évolué avec le temps (Concile de Trente, Vatican II, etc.) alors que la liturgie orthodoxe n'a quasiment pas évolué depuis le premier millénaire, à noter que dès l'expansion du christianisme, l'orient a encouragé la prédication dans la langue du peuple et donc la traduction de la liturgie dans les langues locales, ce qui n'a été le cas dans le catholicisme qu'après Vatican II

 

  • Dans le prolongement du point précédent, on notera que l'Eglise orthodoxe pratique systématiquement la communion aux deux espèces (Corps et Sang du Christ) là où l'Eglise romaine ne le fait plus, en tout cas majoritairement

 

  • L'attachement aux Pères de l'Eglise : ce point est nettement moins différenciant depuis l'après-guerre et l'évolution récente de l'Eglise de Rome, mais pendant longtemps, seuls Saint Augustin et une poignée d'autres Pères étaient mis en avant dans la théologie latine alors que la théologie orthodoxe n'est que reprise et éventuellement prolongement de la tradition patristique (il faut dire que la majorité des Pères étaient de langue grecque et aucun n'a eu le quasi-monopole qu'ont pu avoir un Augustin ou un Thomas d'Acquin en Occident)

 

  • Mariage des prêtres et ordination d'hommes mariés : certaines Eglises catholiques orientales et l'ensemble de l'Eglise orthodoxe ont maintenu la règle du premier millénaire, celle de l'ordination d'hommes mariés (à ne pas confondre avec un improbable mariage de prêtres déjà ordonnés) ce que l'Eglise occidentale rejette depuis plusieurs siècles

Le christianisme orthodoxe ou orthodoxie

 est l'une des trois principales confessions chrétiennes. Il est organisé en de nombreuses Églises territoriales (et non nationales) qui forment trois ensembles distincts, les Églises des deux conciles, les Églises des trois conciles et les Églises des sept conciles dite « Église orthodoxe » ou « Communion orthodoxe ». Ces dénominations officielles autant que techniques se réfèrent aux conciles christologiques dont elles acceptent les conclusions.

 

Les Églises orthodoxes sont nées de la culture grecque, c'est-à-dire dans la zone orientale du bassin de la Méditerranée. Ce groupe d'Églises partage une compréhension, un enseignement et des offices d'une grande similitude avec un fort sentiment de se considérer les unes les autres comme les parties d'une seule Église. La Bible et la liturgiesont lues dans les langues nationales actuelles ou anciennes.

Les Églises orthodoxes représentent dans le monde la troisième confession chrétienne en nombre de fidèles après l'Église catholique et les Églises protestantes. Tout chrétien orthodoxe voit son année rythmée par le calendrier liturgique de l'Église dont il dépend.

 

Organisation

L’orthodoxie est une communion d’Églises indépendantes sur le plan de l'organisation et de la discipline et intimement liées entre elles sur le plan dogmatique. Chacune d’elles est autocéphale, c’est-à-dire dirigée par son propre synode habilité à choisir son primat. Elles partagent toutes une foi commune, des principes communs de politique et d’organisation religieuse ainsi qu’une tradition liturgique commune. Outre les langues employées lors du culte, seules des traditions mineures diffèrent en fonction des pays. Les évêques, primats à la tête de ces Églises autonomes peuvent être appelés patriarches ou archevêques. Ces primats président les synodes épiscopaux qui, dans chaque Église, constituent l’autorité canonique, doctrinale et administrative la plus élevée. Il existe, entre les différentes Églises orthodoxes, une hiérarchie honorifique, déterminée en fonction de l’histoire plutôt que par leur force numérique actuelle.

 

Ecclésiologie

 

 

 

 

Le monastère de Simonopetra.

Une Église orthodoxe se comprend comme une Église chrétienne « des origines », dont toutes les autres Églises sont membres, y compris la catholique romaine. Une Église orthodoxe conçoit aussi tous les chrétiens résidant dans son territoire canonique, comme partie intégrante de sa patrie spirituelle. Elle voit donc avec plus ou moins de surprise les nombreuses confessions évangéliques, ouvrir sur son propre secteur des Églises parallèles. Cette surprise fonctionne aussi pour l'évangélisation catholique s'insérant en milieu orthodoxe.

Les Églises orthodoxes, pour la plupart d'entre elles, sont membres du Conseil œcuménique des Églises, qu'elles ont rejoint en 1961. Elles entretiennent aussi un dialogue œcuménique avec l'Église catholique romaine et la Communion anglicane. Elles ne sont cependant pas prêtes à accepter, même devant une décision votée à la majorité, des valeurs et pratiques non traditionnelles, (présidence d'une Pasteurine lors d'une célébration commune, hospitalité eucharistique, évolution de la langue liturgique, libéralisme théologique).

Liens utiles

  • s-facebook
  • Twitter Metallic
  • s-linkedin